Les évolutions algorithmiques de Google, de 2000 à 2016

L’algorithme de Google est réputé pour être l’un des plus performants, notamment en ce qui concerne la pertinence des résultats de recherche. Pour en arriver à ce stade, il passe par des modifications perpétuelles : plusieurs centaines de changements lui sont apportés mensuellement. En moins de 20 ans d’existence, le noyau du moteur de recherche le plus populaire du monde a beaucoup évolué.

De 2000 à 2010, divers changements en vrac

Le début du millénaire a marqué les premiers pas du moteur de recherche de Google. Bien qu’imparfait, il a réussi à se démarquer des autres dès ses débuts. Les paramètres pris en compte par l’algorithme pour juger de la pertinence d’un site sont gardés secrets par ses créateurs, et ceux-ci affirment que près d’une centaine de paramètres sont pris en compte. Au cours de la première décennie, l’algorithme a fait en sorte de nettoyer le web des pages de mauvaise qualité avec du contenu pauvre et des fermes de liens, en plus d’inciter les acteurs SEO à améliorer la qualité de leurs sites, aussi bien sur le fond que sur la forme.

À partir de 2011: Panda, Hummingbird, Pigeon et Penguin

Des mises à jour majeures ont été apportées par Google sur son algorithme de recherche : Panda, Hummingbird, Pigeon et Penguin. Panda, lancé en 2011, marque définitivement l’importance que Google accorde au contenu des sites, et sanctionne sévèrement ceux dont les articles sont de mauvaise qualité. Penguin se charge quant à lui de désindexer les sites qui recourent à l’usage abusif de liens renvoyant à une page non pas pour être pertinents, mais pour améliorer son positionnement dans les moteurs de recherche. Hummingbird améliore les résultats de recherche du moteur grâce à l’analyse sémantique des requêtes des internautes, et Pigeon se base sur les données de géolocalisation des internautes pour leur fournir des résultats pertinents.

2015 : l’avènement du mobile

Comme les appareils mobiles étaient devenus de plus en plus populaires, les pages qui ne convenaient pas pour une visite depuis une tablette ou un smartphone ont fait l’objet d’une désindexation par l’algorithme principal de Google. Cette décision a pénalisé de nombreux sites, qui ont dû revoir leurs fondations. La norme responsive design est devenue de plus en plus populaire dans le monde du SEO, et un nouveau type de page a été présenté par Google : les pages AMP. Elles sont censées optimiser le temps de chargement, qui peut être très lent sur mobile.